Front syndical

front1

Déclaration du front syndical

Un an et demi de négociations n’ont servi à rien, au contraire, nous avons vu fleurir des propositions rétrogrades de la part de la direction, qui ne font qu’approfondir la souffrance des conductrices et conducteurs.

-Diminution sous couvert du temps dynamique, du temps de battement à 4 minutes (non garantie) pour tous.

-Flexibilité accrue du temps de travail : plus de voltigeurs, blocage des roulements, temps partiel fantaisiste.

Nous avons vu dans le même temps, une flexibilisation du temps de repos (en faveur de l’entreprise bien sûr) part la remise en question des NPAY, et des repos D.

Ça suffit ! Cette situation ne peut plus durer.

Le front syndical à fait le constat que malgré sa bonne volonté, le cadre des négociations avec le principe du coût constant, ne permet pas une issue favorable pour le personnel.

La seule voie qui permettrait de sortir de cette  situation catastrophique, (exprimée en autre par l’absentéisme)  serait l’embauche massive de personnel.

Pour toutes ces raisons, le front syndical à décider de quitter la table des négociations le 27 Mai 2016.

Notre Santé Menacée, le service Publics Menacé.

Mobilisons-nous !

26.5.16